Grandir en ville: mission possible

Un texte de notre Justicière invitée d’octobre, Amélie Beauchemin

Alors que Montréal est une ville prisée auprès des étudiants, des célibataires et des couples branchés de tout âge, il y a un adage assez répandu qui veut que, lorsqu’on envisage avoir des enfants, il va de soi qu’il faut oublier la vie urbaine au profit d’une maison en banlieue avec un terrain aussi grand que possible et, idéalement, un chien. Aujourd’hui, c’est une maman montréalaise convaincue que son choix de vie est bénéfique pour elle-même, pour son chum et pour sa fille de 2 ans qui a accepté l’invitation des Justiciers urbains.

Tout d’abord, je tiens à préciser que l’objectif ici n’est pas de juger les gens qui font le choix d’élever leurs enfants en banlieue, étant donné que j’y ai moi-même grandi. Cela dit, je souhaite partager mon expérience parce que je trouve que ma chère Montréal est souvent mal aimée des familles et j’ose croire que c’est pour des raisons de méconnaissance.

D’abord, pour contrer l’argument voulant qu’à Montréal les enfants soient élevés sur le béton dans des ruelles dangereuses, je vais vous parler d’un concept simple et accessible : les parcs! À Montréal, peu importe dans quel quartier on habite, on est pratiquement certain de se retrouver à distance de marche d’un parc (grand ou petit) où se côtoient jeux pour enfants, arbres, animaux à observer, et même dans certains cas, lacs artificiels et jeux d’eau, etc. La fréquentation des parcs permet de « changer d’air », de se faire des amis (pour les enfants et même pourquoi pas, pour les parents), et ce, sans AUCUN ENTRETIEN (tondeuse, aménagement, etc.). L’argument s’applique également aux piscines! Parce que s’il est vrai que c’est fort sympathique d’avoir une piscine dans sa cour, il est aussi fort chiant d’entretenir celle-ci. La solution montréalaise : avoir une mini-piscine gonflable dans sa cour ou sur son balcon pour les journées ensoleillées où on n’a pas envie de sortir et profiter des pataugeoires et piscines de la Ville quand on est plus motivé pour une expédition.

Deuxième élément incontournable : le transport. Ici, plusieurs choix s’offrent aux familles montréalaises. D’abord, avoir une voiture oui, mais pas deux ou trois!! (parce que c’est vrai que c’est pratique pour les commissions, pour passer un weekend à l’extérieur ou pour aller voir nos amis en banlieue! Parce que oui, on a des amis en banlieue!). Ensuite, Communauto, qui gagne en popularité, est très intéressant au point de vue des coûts et offre une belle solution pour la question des emplettes et des amis en banlieue. Bien sûr, il y a aussi le vélo, avec banc ou charriot pour enfants : c’est bon pour l’environnement ET pour les fessiers! Également, il y a le transport en commun qui est plutôt efficace et nous permet de nous déplacer dans toute la ville. Finalement, des classiques indémodables : la poussette, le « sac à dos à enfant », le portage, la luge et toute combinaison des précédents selon la saison et les préférences des enfants.  Lorsqu’on parle de transport, on ne peut pas passer sous silence l’avantage indéniable des familles qui travaillent et habitent sur l’Île : l’absence de trafic… ce qui implique souvent plus de temps avec les enfants le matin et le soir… et beaucoup moins de stress!!

Pour ce qui est des activités à faire avec les enfants, il y en a tellement que je vais simplement vous faire une liste non exhaustive et tout à fait subjective : le Biodôme ou l’Ecomuseum pour les amoureux des animaux, la Ronde pour les sensations fortes, le Jardin botanique pour les pouces verts, le Musée des beaux-arts pour les classiques, le Musée d’art contemporain pour les audacieux, le théâtre pour les bobos (par exemple L’Illusion, Théâtre de marionnettes et la Maison théâtre), l’unique Mont-Royal simplement pour admirer la vue ou pour participer aux nombreuses activités proposées (randonnée, ski de fond, etc.), une promenade dans le Vieux-Port ou dans le centre-ville, l’ensemble de nos fameux festivals (Jazz, Juste pour rire, Francofolies, etc.) qui proposent des activités pour les enfants. Si on manque d’idées, certains sites Internet et magazines sont consacrés spécifiquement à recenser les activités familiales montréalaises, par exemple Montréal pour enfants ou Sortie-en-famille.ca.

Le dernier aspect que je voulais aborder est l’incomparable diversité de Montréal. Multiethnicité, variété socio-économique, offre culturelle et culinaire variée… C’est important pour moi que ma fille puisse côtoyer au quotidien des gens ayant des bagages diversifiés. J’ai l’impression que ça contribuera à ouvrir ses horizons, à développer sa curiosité, bref, à faire d’elle une citadine multicolore.

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 25 octobre 2012, dans Les Justiciers invités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :