J’ai mal à mon amphithéâtre

Le dernier sujet à la mode à Québec est le projet de l’amphithéâtre multifonctionnel. Une bonne partie des sacro-saints contribuables en bavent d’envie depuis maintenant plusieurs années, puisque cela fait miroiter la possibilité d’un retour d’une équipe de la LNH dans la Vieille Capitale. Laissez-moi vous dire que cela me laisse au mieux de glace et au pire dans un état s’apparentant à la catatonie. Mais pourquoi en est-il ainsi ?

Tout d’abord, il y a le contexte de la LNH qui ne me laisse présager rien de bon. Les équipes qui sont implantées aux États-Unis semblent là pour y rester. Récemment, les Blues de Saint-Louis ont trouvé un acheteur, assurant ainsi leur avenir dans cette ville. Ajoutez à cela la récente victoire de la coupe Stanley par Los Angeles, le retour d’entre les morts depuis quelques années de franchises moribondes (Pittsburgh, Chicago, Floride, etc.) et le possible effet de stimulation que cela pourrait avoir sur les marchés de nos voisins du sud… Le contexte n’est pas rassurant ! Et je n’ai pas encore parlé des Trashers d’Atlanta qui viennent de déménager à Winnipeg, du possible rachat des Coyotes de Phoenix et de l’entente avec la ville de Glendale qui se négocie présentement. Le portrait n’est pas rose.

Il faut donc se demander ce qu’il adviendrait de cet amphithéâtre advenant l’impossibilité de mettre la main sur une équipe de hockey professionnelle. Faudrait-il avoir des aspirations plus modestes pour cet équipement (12 à 15 000 places) ou remettre en cause le projet en entier ? Je vous pose la question.

Un deuxième élément me fait lui aussi très mal lorsque je pense à ce projet. C’est son financement public. 200 M$ provenant directement des coffres de la Ville de Québec. Ouch! Imaginez ce qu’il serait possible de faire si ce montant était affecté au transport collectif et actif par exemple. D’autant qu’il est tout sauf certain que ce projet amènera des capitaux neufs dans les coffres de la Ville. Il est beaucoup plus probable que cet équipement ne provoque qu’un simple transfert du budget-loisir des citoyens vers les activités qui s’y produiront, aux dépens des autres offres de la région et des régions voisines (restaurateurs, cinémas, salles de spectacles et autres équipes sportives régionales). En tout cas, ce projet nous fait réfléchir sur la place que doivent prendre les administrations municipales auprès des promoteurs privés.

Et finalement ma dernière critique, mais celle qui me cause le plus grand malaise. Elle touche la dimension politique et la vision de développement rattachée au projet. Du côté politique, on a l’embarras du choix, passant par la piètre gestion du dossier auprès de la LNH (le commissaire Bettman étant reconnu comme très jaloux de tout ce qui touche son empire de hockey) et l’odeur de pur électoralisme qui propulse le projet depuis le début ou encore par la démission du directeur du projet en mai dernier. L’électoralisme alimente mon malaise au niveau de la vision du développement qui semble à peu près absente. Le projet ne semble pas vraiment arrimé au plan de mobilité durable de la Ville. En effet, son alimentation en spectateurs sera en grande partie tributaire du trafic automobile. C’est à se demander également si la croissance réelle de l’agglomération suivra les projections sur lesquels les calculs sont basés puisque pour viabiliser un équipement du genre, il faut une assez grande quantité d’événements et surtout des événements qui le remplissent entre 50 et 60 fois par année (une équipe de hockey remplissant ce rôle 41 fois par année, plus les quelques matchs pré-saison).

Comme il est clair que le projet ira de l’avant, il y a quand même une idée à laquelle j’ai pensé pour l’améliorer, soit, un meilleur arrimage au plan de mobilité durable. En effet, le site d’implantation est assez central au niveau de la région métropolitaine; il est également placé sur un axe reliant la colline parlementaire, au quartier Saint-Roch, au futur écoquartier de la Pointe au lièvre et à Charlebourg (3e axe de déplacement selon le Plan de mobilité durable de la Ville de Québec). Le site pourrait donc servir de pôle intermodal qui ferait le lien entre les pratiques de déplacements motorisés individuels des banlieues et un transport en commun mieux adapté aux milieux plus denses et centraux. Il est primordial de ne pas tout simplement créer un nouveau vecteur de déplacements métropolitains qui s’ajoutera à ceux déjà existants et problématiques. Un équipement de cette envergure peut et doit servir de catalyseur à un développement intelligent et plus durable. La modification des habitudes de déplacement des citoyens en est une parmi tant d’autres.

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 21 juin 2012, dans Correspondant à l’étranger. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :