La démocratie municipale : entre stagnation et renouveau

Les Justiciers urbains annonçaient hier qu’ils organisent, avec leurs amis de RueMasson.com, la première édition de leurs célèbres débats de rue! Celle-ci se tiendra le samedi 21 avril à 13h sur le parvis de l’église Saint-Esprit, au coin Masson et 6e avenue, au cœur du Vieux-Rosemont.

Pourquoi cet événement? Pourquoi dans le Vieux-Rosemont? Dans le cadre de la campagne électorale, voyons! Quelle campagne? Ah ouais.

Il y aura une élection municipale partielle le 29 avril prochain dans le district du Vieux-Rosemont pour choisir un successeur au conseiller de ville Pierre Lampron qui a démissionné en janvier dernier. Le débat de rue du 21 avril conviera donc les candidats à l’élection à discuter avec les citoyens de leurs engagements et priorités.

La campagne bat déjà son plein depuis quelques semaines, mais le principal défi des partis dans cette élection n’est pas de convaincre les électeurs de voter pour eux. C’est d’informer les électeurs – et leurs supporteurs! – qu’il y a une élection!

Lors de la dernière élection municipale partielle à Montréal, dans l’arrondissement Saint-Laurent, seulement 16% des électeurs se sont prévalus de leur droit de vote. Le candidat d’Union Montréal, Francesco Miele, a remporté l’élection avec 2 840 votes… pour 29 497 électeurs inscrits.

Pourtant, la démocratie municipale est une institution accessible et toute désignée pour influencer concrètement des enjeux qui ont un impact direct sur notre vie quotidienne. Le transport, l’environnement, le développement économique et culturel des quartiers sont toutes des compétences exercées par les institutions municipales et les occasions de donner son avis sont nombreuses.

On l’entend souvent, le citoyen a un devoir face à la démocratie. Pour la garder vivante, il doit y participer, ne serait-ce qu’en allant voter. Mais nous avons également, en tant que citoyens, un devoir de nous intéresser aux enjeux qui touchent nos quartiers afin que ceux-ci évoluent, bougent et demeurent des milieux de vie agréables et qui répondent aux priorités des citoyens qui les habitent.

D’un autre côté, les politiciens ont également un devoir face aux citoyens : celui de stimuler leur intérêt et leur participation par le truchement de leur travail, leur discours, leurs propositions, leur connaissance des enjeux, etc. Entre la pancarte électorale et le compte Twitter, il existe 1001 façons de favoriser un dialogue, de bâtir un lien de confiance avec un plus grand nombre de citoyens. Combattre le désintérêt est difficile, mais l’enjeu est trop important pour le reléguer en second plan. En démocratie, l’innovation a sa place.

Le média hyperlocal RueMasson.com et vos Justiciers urbains tentent de faire leur part à ce niveau par l’organisation de ce débat de rue. Ramener le débat public, la démocratie et les politiciens dans la rue, près des citoyens et de leur quotidien, là est notre objectif. Notre ville et nos quartiers ne peuvent se permettre de voir leur développement et les enjeux les touchant être influencés par seulement 16% d’entre nous. Serez-vous des nôtres?

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 11 avril 2012, dans Édito de la semaine. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :