Le Quartier latin, l’autre Quartier des spectacles

Le printemps ce n’est pas seulement la saison des amours, mais aussi la saison des consultations à Montréal. Que ce soit les consultations sur le financement des transports collectifs du côté de la CMM, celles sur la valorisation du développement économique local à la ville de Montréal ou encore les consultations sur l’agriculture urbaine sous l’égide de l’OCPM, elles pullulent tels les bourgeons aux arbres. C’est à se demander si les Justiciers urbains auront le temps de profiter des beaux jours à venir entre deux consultations. 

Cette crainte est tout à fait légitime car le printemps est cette période magique de l’année où Montréal se réveille lentement.  À chaque année on se surprend à redécouvrir la ville à pied ou à vélo comme si on avait oublié à quel point Montréal est animée et vibrante quand ses citoyens prennent d’assaut ses rues et ses terrasses! Le Quartier latin est un de ces secteurs qui tendent à renaître avec l’équinoxe du printemps. Mais soyons honnête, ce quartier n’est plus au printemps de sa vie et s’approche de plus en plus de l’automne de son existence.

Avec le développement de la Place des spectacles, le Quartier Latin a en effet perdu un peu de son lustre au cours des dernières années. De plus, il ne faut pas oublier que le Quartier latin est également une entrée de ville à bâtir avec le tristement célèbre îlot voyageur, véritable plaie béante en plein cœur du secteur. Afin de tirer son épingle du jeu, le Quartier latin devra se réinventer et se trouver une identité distinctive.  Montréal se penchera d’ailleurs sur l’avenir de ce secteur névralgique par l’entremise d’une consultation ce printemps. Fait intéressant, la Ville considère le Quartier latin comme partie intégrante du Quartier des spectacles.

C’est en novembre dernier que le maire de Montréal a annoncé le début du processus de  planification de la seconde phase du Programme particulier d’urbanisme (PPU – voir à la fin de l’article pour plus de détails) du Quartier des spectacles qui se penchera sur le Quartier latin. Le processus est accompagné d’une grande consultation qui s’est amorcée en novembre 2011 en ligne. Depuis, les autorités municipales ont rencontré les acteurs influents du milieu et tenu des ateliers de design réunissant professionnels de l’aménagement et citoyens. Le tout culminera avec une consultation publique sous l’égide de l’OCPM, lors de laquelle la population sera invitée à s’exprimer sur l’avenir du secteur. Les Justiciers urbains participeront à cette consultation.

 Nous sommes d’avis que LE pôle culturel de Montréal s’est aujourd’hui déplacé vers la Place des Arts.  Même si le Quartier latin fait partie intégrante du PPU du Quartier des spectacles, il n’en reste pas moins excentré par rapport au pôle principal.  Afin de se tailler une place sous le soleil,  le secteur devrait tabler sur ses forces : l’UQAM, la Grande bibliothèque ou encore de Théâtre St-Denis. Ce denier devrait d’ailleurs faire l’objet d’une attention particulière dans le PPU de la Ville. Ancien cinéma ouvert en 1915 et véritable emblème montréalaise, ce bâtiment a été rénové au début des années 80 pour être reconverti en salle de spectacles. Cette revitalisation a eu comme conséquence fâcheuse de cacher le vieux bâtiment de briques d’origine. De plus, les travaux de rénovation ont laissé un vide technique qui contient des rangées de sièges et des lustres encore intacts qui datent des années 1920-30, un secret très bien gardé. Une trentaine d’années ont passé et il est grand temps que ce théâtre se refasse une beauté et que ses caractéristiques d’origine soient remises à l’honneur. Cette action donnerait un second souffle à cette salle qui pourrait accueillir des spectacles de moindre envergure tout en redynamisant le secteur. En d’autres mots, pourquoi ne pas faire de la restauration du Théâtre St-Denis l’élément central d’un certain renouveau?

Il ne s’agit que d’une piste d’intervention possible parmi tant d’autres. Les Justiciers urbains poursuivront leur réflexion et seront prêts à intervenir lors des consultations du printemps.

 

 *************************************

Un programme particulier d’urbanisme (PPU)… mais de quoi tu parles?

Un PPU est une composante d’un Plan d’urbanisme qui permet d’apporter plus de précisions à la planification d’un secteur qui nécessitent une attention particulière. Cet outil permet, entre autres, de préciser la réglementation, d’identifier les travaux à venir et d’en déterminer la séquence ou encore d’identifier des programmes de réaménagement, de restauration ou de démolition d’édifice. Pour la version longue : PPU .

 

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 4 avril 2012, dans Édito de la semaine. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :