Montréalais, approprions-nous l’hiver !

Montréal peut être perçue comme une ville d’été qui hiberne durant la saison froide alors que ses citoyens s’engouffrent dans le réseau souterrain pour n’en ressortir que le printemps venu.  Même s’il est vrai que les nombreux événements qui se succèdent pendant la saison estivale font de Montréal une ville dynamique à l’offre culturelle extrêmement diversifiée, la ville vit de plus en plus au rythme de l’hiver. Montréal, ville du Nord, s’approprie peu à peu cette saison souvent mal aimée des citadins et boudée par le tourisme de ville.

Les exemples sont multiples. Il y maintenant plus de dix ans que le festival Montréal en lumière offre une programmation diversifiée (spectacles, gastronomie, nuit blanche, etc.) en plein cœur du mois de février. L’Igloofest, qui en était à sa 6e édition en 2012, présente pour sa part des artistes de la scène électronique sur les quais du Vieux-Port. Un concept singulier qui marie l’hiver au nightlife typique de Montréal. Un autre événement bien connu, la Fête des neiges, offre une gamme d’activités diversifiées pour toute la famille et occupe le très beau site du parc Jean-Drapeau. Il est essentiel pour une ville d’hiver comme Montréal de tenir ce genre d’événements qui participent progressivement à réconcilier les Montréalais avec l’hiver et à développer une base touristique hivernale.       

Il est également possible de profiter de l’hiver dans les parcs de la métropole.  Cela dit,  plusieurs restent sous-utilisés, voire méconnus. Les Justiciers urbains ont déjà mentionné que le Mont-Royal reste un lieu peu fréquenté comparativement à plusieurs parcs d’envergure à travers le monde#. Si ce joyau montréalais est selon nous trop peu fréquenté durant la saison estivale, faute d’aménagement et d’intégration à la trame urbaine environnante, c’est également vrai durant la saison froide. La montagne doit être mise en valeur et aménagée pour favoriser son utilisation. D’autres parcs, comme le Parc-Nature du Cap-Saint-Jacques dans l’Ouest de l’île ou encore le parc de la Visitation dans Ahuntsic offrent l’opportunité de pratiquer plusieurs sports d’hiver comme le ski de fond. Ceux-ci devraient faire l’objet d’une campagne promotionnelle qui les ferait découvrir ou redécouvrir aux résidents et aux touristes.         

Nous parlons souvent de l’importance de créer des lieux agréables et bien aménagés afin que les citadins puissent s’approprier l’espace, le façonner à leur image et en faire des lieux vivants. À ce chapitre, il est grand temps de reconnaître l’influence de l’hiver sur la conception du domaine public. Autrement dit, il faut penser et développer la ville en gardant en tête que les espaces seront utilisés douze mois par année. Par exemple, il pourrait être intéressant de maximiser l’ensoleillement lors des courtes journées d’hiver en limitant la hauteur des bâtiments bordant les places publiques. Une autre avenue pourrait être la plantation de conifères le long des corridors piétonniers afin de les isoler des grands vents.

L’hiver québécois fait partie intégrante de la réalité montréalaise. Il est essentiel de poursuivre sur la lancée des dernières années et de favoriser la tenue de grands événements hivernaux et de favoriser un aménagement adapté à cette période de l’année. Montréalais et Montréalaises, approprions-nous l’hiver !

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 7 mars 2012, dans Édito de la semaine. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :