Beyrouth à Montréal

Justicier reporter fera le tour du monde via Montréal au cours de 2012. Voici le premier article d’une longue série à venir. Découvrez le Liban montréalais… ou si vous préférez, le Montréal libanais!

C’est bien connu, Montréal est l’une des villes les plus multiculturelles au monde.  Mais alors que la Petite Italie et le Quartier Chinois sont bien reconnus des Montréalais, plusieurs autres communautés sont également bien installées au sein de la métropole québécoise.  Au cours des prochains mois, nous découvrirons donc ensemble plusieurs endroits plus ou moins connus du Grand Montréal.

Alors que la Saint-Maron sera célébrée demain (9 février) par une partie de leur communauté, Sabah El Kheir à tous et partons à la découverte du Montréal libanais.

La présence libanaise à Montréal débuta il y a un peu plus de 125 ans, à la fin du 19ème siècle, alors qu’un conflit entre les Druzes et les chrétiens maronites poussa quelques 2000 personnes originaires de la région de Rashayya al-Wadi (sud-est du Liban d’aujourd’hui) à venir s’installer à Montréal.  Vers 1925, un quartier syrien libanais est présent sur le rue Notre-Dame, entre la rue St-Laurent et la rue Berri.  On y retrouve une multitude de commerces (merceries, importateurs d’aliments, restaurants et autres) entourant le Syrian Oriental Café du 203, rue Notre-Dame Est qui est au cœur de l’activité sociale de la communauté libanaise.

Il y aura par la suite quelques autres vagues d’immigration libanaise à Montréal : entre les deux Grandes Guerres, durant les années 1970, en 2006 (pendant le conflit entre Israël et le Hezbollah).  Mais c’est pendant la guerre civile entre 1989 et 1991 que le plus grand boom d’immigration en provenance du Liban a lieu.

Aujourd’hui, la plus grande communauté libanaise du Canada se trouve dans la région métropolitaine de Montréal.  On parle de près de 55 000 personnes, soit 30% de tous les Canadiens d’origine libanaise.  En comparaison, Toronto et Ottawa, qui arrivent ensuite, comptent chacune un peu moins de 20 000 Libanais (soit 14% du total canadien).

Alors que les commerces libanais ont quittés la rue Notre-Dame (la société C&A Anbar, qui vend des tissus et des articles de mercerie, est la dernière à disparaître de ce quartier, vers le milieu des années 1980), c’est maintenant du côté des arrondissements Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce, Ahuntsic-Cartierville et, surtout, Saint-Laurent que l’on retrouve la majorité des libano-montréalais.  Saint-Laurent, que plusieurs appellent « Saint-Liban », compte près de 25% des Montréalais d’origine libanaise.  C’est évidemment dans ces arrondissements que l’on retrouve aussi la majorité des commerces libanais de Montréal.  La communauté libanaise n’ayant pas de réel centre communautaire, c’est surtout dans ces commerces qu’elle s’y retrouve.

Chokran à Farid Kassouf, 25 ans, né à Montréal de parents arrivés du Liban dans les années 1970, qui m’a permis d’en découvrir plusieurs.

De nos jours, c’est surtout via ses restaurants que la communauté libanaise est reconnue à Montréal.  Le site restomontreal.ca en compte 43 dans la région.  Pour en avoir un bref aperçu, vous pouvez visiter une des nombreuses franchises Villa Madina ou Amir du Grand Montréal.  Mais pour de la vraie gastronomie libanaise, vous devez vous rendre dans un restaurant servant des mezzes, un genre de tapas libanais.  Dans ce style d’endroit, le restaurant Daou est un incontournable.  Ayant deux succursales situées dans Saint-Laurent (2373, boulevard Marcel-Laurin) et dans Villeray (519, rue Faillon Est), ce restaurant a été fréquenté par le libano-montréalais le plus connu au monde, René Angélil.  On vous y accueille avec des olives citronnées, du navet mariné et des pains pitas sur la table.  Débutez avec un verre d’arak, une boisson anisé de style pernod, à l’apéro et l’on vous apportera un petit plat d’arachides et de graines de citrouille pour l’accompagner.  Pour le repas, afin de goûter à un plus large éventail de plats, tournez-vous vers les assiettes dégustation (entrées chaudes et froides, entrées végétariennes, grillades), mais soyez en appétit car les portions sont généreuses.  Vous pouvez également accompagner le tout d’un verre de Château Ksara, un vin libanais gagnant à être connu.

Si vous êtes plutôt du type poisson et/ou fruits de mer, prenez la direction de La Sirène de la mer.  Prendre de l’expansion lorsque le commerce a du succès étant dans les mœurs libanaises, ce restaurant compte également deux succursales : 114, rue Dresden et 1805, rue Sauvé Ouest.  Vous pouvez choisir ce que vous voulez manger dans la poissonnerie qui y est jointe et on vous le servira apprêté à la libanaise dans le restaurant.

Vous aimeriez cuisiner libanais à la maison?  C’est au Marché Adonis que vous trouverez tout ce que vous aurez besoin.  Institution libano-montréalaise par excellence, Adonis a cinq adresses : Saint-Laurent, Cartierville, Ouest-de-l’Ile, Laval et au Quartier Dix30.  Mais pour le meilleur pain pita de Montréal, rendez-vous chez Andalos au 200, rue Lebeau dans le quartier industriel de Saint-Laurent.  Profitez-en pour goûter un de leur fameux manouchi ou un knéfé, un pain au sésame garni de fromage chaud sucré et de sirop à l’eau de rose.

Qu’on en commun shisha, café turc, poutine et Canadiens de Montréal?  Si vous avez répondu Chez Zaza situé au 903, boulevard Décarie vous avez la bonne réponse.  Grâce à ses nombreux écrans géants, vous pourrez y découvrir les chanteurs populaires libanais du moment, sauf lors des matchs du Tricolore qui y sont tous diffusés.  Vous pourrez aussi y jouer une partie de backgammon, un jeu très populaire dans la communauté libanaise.

Pour vous procurer le CD d’un de ces artistes que vous venez de découvrir ou d’une des plus grandes chanteuses du monde arabe telle que Oum Kolthoum ou Fairouz, vous trouverez une véritable caverne d’Ali Baba au 1550, rue Dudemaine.  Ne vous laissez pas berner par les allures extérieures de dépanneur de Pe-Ko Int. Video, car vous manqueriez tout un voyage musical.  Le propriétaire est le père de celui qui se cache derrière le Spice Station (174A, rue Bernard Ouest), un des lieux préférés de Sugar Sammy à Montréal.

Après avoir trouvé le CD qui vous fera voyager musicalement, faites voyager vos papilles gustatives tout juste à côté (1560, rue Dudemaine).  À la pâtisserie Mahroussé, vous y trouverez les meilleurs baklavas à Montréal.  Que vous les choisissiez aux noix de Grenoble, aux pistaches, aux cachous ou aux amandes, vous ne pouvez pas vous tromper.

Pour une dose de culture libanaise, dirigez-vous à la Librairie du Moyen-Orient.  Le commerce ouvert depuis 1990 au 877, boulevard Décarie vous permettra de faire l’achat d’une version arabe des classiques de Michel Tremblay par exemple.  Le Petit Prince, Harry Potter ou le dernier livre de recettes de Gordon Ramsay, tous en arabe?  Vous les y trouverez.  Vous ne lisez pas l’arabe?  Pas de problème!  La librairie offre également des cours privés d’arabe à question de deux heures par semaine.

Par une belle journée d’été, si vous avez le goût d’un dessert rafraîchissant et que vous êtes prêt du Marché Central, passez faire un tour au Cocktail Antabli situé au 9254, boulevard de l’Acadie.  Vous pourrez profiter de leur terrasse tout en découvrant leur crème glacée à la cardamome.

Tout prêt, au coin du boulevard de l’Acadie et de la rue du Liban, vous y trouverez la Cathédrale Saint-Sauveur, récemment bâtie par la communauté libanaise Melkite.  C’est à voir.

Quand on pense été, on pense évidemment à BBQ.  Pour une viande d’une excellente qualité, vous devez essayer la boucherie Abu Elias (733, boulevard de la Côte-Vertu).  Pendant que vous y êtes, prenez-vous un sandwich makannek (une petite saucisse libanaise épicée cuite sur charbon de bois), un régal.

Deux dernières adresses pour terminer notre grande tournée du Montréal libanais : Omnivore (St-Laurent, coin Rachel), un petit resto libanais avec une touche hipster, et Lordia (3883, boulevard Perron, à Laval), un incontournable pour ses soirées orientales.

En juin prochain, vous êtes invités à vous joindre à la communauté libanaise pour le Festival du Liban, un événement familial ayant lieu à chaque année le week-end avant la St-Jean-Baptiste au parc Marcelin-Wilson (11301, boulevard de l’Acadie).  Vous en profiterez pour admirez l’œuvre d’art soulignant le 125ème anniversaire de la présence des Libanais à Montréal qui s’y trouve.

D’ici là, il ne vous reste qu’à syntonisez le 1450 AM, une radio diffusant 24 heures sur 24 des émissions destinées à la grande communauté arabophone.  Jetez également un coup d’œil sur les romans de Rawi Hage (Parfum de poussière, Le Cafard) et sur le travail de Wajdi Mouawad (Incendies, Forêts), deux artistes libano-montréalais couronnés de prix, autant à Montréal qu’à l’étranger.

Sur ce, Ila Al Likka, et l’on se retrouve le mois prochain, à la veille du St.Patrick’s Day, afin de découvrir ensemble le Montréal irlandais.

 

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 7 février 2012, dans Justicier reporter. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Petite correction: Le restaurant Lordia a déménagé et est maintenant au 605 Blvd Curé Labelle, Chomedey, QC H7V 2T5, tel: 450-681-9999. C’est tout près de l’ancienne adresse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :