Deux Justiciers à New York

New York est une ville vivante, stimulante et présentant de multiples visages.  Il s’agit d’une destination incontournable pour tout Justicier urbain qui se respecte ou pour tout simple mortel passionné par l’architecture, l’urbanisme, la culture et/ou la gastronomie… Deux éléments ont particulièrement attiré notre attention lors de notre passage dans la métropole étasunienne : le partage de la voie publique ainsi que le Hight Line, parc linéaire situé en plein cœur de la ville.  

Les autorités new-yorkaises ont pris la décision audacieuse de piétonniser entièrement la rue Broadway de Times Square jusqu’à Central Park. Ce tronçon permet aux nombreux citadins et visiteurs de se balader aisément et en toute sécurité entre ces deux pôles incontournables de la métropole. La Ville ne s’est toutefois pas limitée à cette intervention.  Elle a également entièrement revu le partage de la voie publique sur la rue Broadway vers le sud et ce, sur plusieurs kilomètres.  C’est ainsi que la moitié de cette artère est maintenant dédiée aux piétons et cyclistes.  Le concept est simple mais efficace.  Une bande cyclable est clairement identifiée et est adjacente à un espace piéton.  Ce dernier est agrémenté de mobiliers urbains au design distinctif.  L’espace restant est disponible à la circulation automobile.   Ce nouveau partage crée un espace dynamique qui assure un achalandage constant dans les boutiques, cafés et restaurants qui bordent la rue. Surtout, ce geste a permis aux New-Yorkais et aux touristes de se réapproprier l’une des rue les plus emblématiques d’Amérique du Nord.

Alors que’un groupe de commerçants a fait avorter le projet de pétionnisation de la rue Masson, les Montréalais devraient tirer une leçon de l’expérience new-yorkaise.  Si la plus grande ville des États-Unis est en mesure de revoir le partage de la chaussée au centre-ville au profit des piétons et des cyclistes et d’en tirer des bénéfices, Montréal pourrait faire preuve d’un peu d’audace et en faire autant. Il est grand temps de revoir le partage de la voie publique alors que celle-ci favorise actuellement l’automobile au détriment de toutes autres formes de mobilité. Pourquoi ne pas pétionniser immédiatement la rue Duluth qui est déjà aménagée en conséquence?  Pourquoi ne pas revoir le partage de l’espace entre piétons et automobilistes sur la rue Ste-Catherine? Pourquoi ne pas étendre la zone piétonne dans le Vieux-Montréal pendant la période estivale? Les opportunités existent, à nous de les saisir!

Une autre réussite remarquable de New York réside dans l’aménagement du High Line. Ce parc linéaire de plusieurs kilomètres est aménagé sur une ancienne voie ferrée surélevée (structure semblable à celle de l’autoroute métropolitaine) qui a été laissée à l’abandon pendant plusieurs années.  Cette infrastructure, héritage de l’ère industrielle, défigurait et déchirait littéralement un secteur de la ville jusqu’à ce que deux architectes paysagistes décident de proposer de transformer le tout en parc.  Le résultat est spectaculaire! Un parc linéaire présentant un design à la fois soignée, singulier et novateur qui offre une perspective unique sur la ville.  Il s’agit sans conteste d’un modèle de remise en valeur du patrimoine industriel.  À ce chapitre, Montréal présente également certains succès, comme la revitalisation des abords du canal Lachine.  De plus, la Ville tente actuellement de trouver une nouvelle vocation au silo numéro 5 dans le Vieux-Port de Montréal.  Espérons que le fruit de cette réflexion débouchera sur un projet aussi porteur que celui du High Line! Pour en voir et en savoir plus sur le projet, visitez le site Internet http://www.thehighline.org/.

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 21 décembre 2011, dans Où sont donc les Justiciers urbains?. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :