Zoom sur la relève

Le 5 décembre dernier, se tenait au Club Soda un événement encore trop peu connu du public, mais qui en était tout de même à sa 38ème édition sur une période de 12 ans : Zoom sur la relève  ( http://www.zoomsurlareleve.com/ ).

 Il s’agit d’un événement des arts de la scène organisé par les artisans de l’École du Show-Business et qui présente à la foule des artistes de la relève provenant de différents milieux.  Il permet également à des groupes, chanteurs, danseurs, artistes de cirque, humoristes et/ou performeurs émergents de se produire dans une salle culte montréalaise.  Au cours des années, des artistes aussi variés que Ben et Jarrod, Dumas, Pascale Picard, Alexandre Barrette, Damien Robitaille, Les Denis Drolet et Loco Locass s’y sont produit.

Animé par Guillaume Wagner, un humoriste qui en est sur ses derniers milles en tant qu’artiste de la relève après avoir remporté le Nez d’or du Grand Rire de Québec, la découverte de l’année au Gala les Olivier, ainsi que la révélation Juste pour rire au cours des deux dernières années, cette 38ème édition du Zoom sur la relève s’annonçait encore une fois relevée.

 Accueilli dès l’entrée par une magnifique jeune contorsionniste du nom d’Audrey Harel-Montpetit, le public pouvait dès le départ être émerveillé et plongé dans l’univers éclectique du Zoom sur la relève.  Le côté musical de la soirée était assuré par deux groupes sortant tranquillement mais sûrement de l’ombre : No Place For Heroes et Be Astronaut.

Avec en arrière-scène un décor à la « A Nightmare Before Christmas », No Place For Heroes (noplaceforheroes.com) a ouvert les hostilités.  Le groupe parisien, installé à Montréal depuis mars 2011, offre un rock lourd qui n’a rien à envier aux Soundgarden ou Switchfoot de la planète.

Après un monologue « trash » de Guillaume Wagner, le groupe montréalais Be Astronaut (beastronaut.ca) s’est emparé de la scène avec un rock mordant qui a bien fait réagir la foule.  La formation n’étant ensemble que depuis avril 2011, elle commence quand même à bien s’établir sur la scène musicale, leur chanson « Adolf Storms » ayant connu un certain succès sur les ondes de la radio montréalaise CHOM.

Amateurs de nouvelles découvertes, gardez l’œil ouvert pour la 39ème édition du Zoom sur la relève qui aura bientôt lieu dans une mythique salle montréalaise près de chez vous.

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 10 décembre 2011, dans Justicier reporter. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :