Le Plateau s’en va-t-il dans le bon sens?

9 juin 2011

L’arrondissement du Plateau Mont-Royal a procédé il y a quelques semaines à la première phase d’implantation d’un nouveau plan de circulation qui vise notamment à réduire la circulation de transit dans les rues locales au cœur de l’arrondissement.

Parmi les mesures mises en place, on compte le retrait de la voie de circulation en direction ouest sur l’avenue Laurier et des changements de sens unique sur de petits tronçons des rues Berri et Christophe-Colomb.

Le changement de comportement des automobilistes qui a été provoqué par cette dernière modification a fait les manchettes pendant plusieurs jours. Alors que l’objectif avoué de l’administration du maire Luc Ferrandez était d’amener les automobilistes vers les rues artérielles (Saint-Denis et Papineau), une augmentation inattendue de la circulation sur la petite rue Chambord a provoqué un tollé chez les résidants de cette rue qui réclame ni plus ni moins que l’arrondissement revienne sur sa décision.

De son côté, le maire Ferrandez appelle à la patience et demeure convaincu qu’à plus moyen terme, les automobilistes changeront de façon durable leurs comportements. Cette semaine, la chef de l’opposition officielle à la Ville de Montréal, Louise Harel, a dénoncé ce projet de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal en soutenant qu’un arrondissement ne peut à lui seul prétendre apporter des solutions aux problèmes de circulation à Montréal.

En fait, nous pensons que des mesures d’une telle importance doivent être accueillies rationnellement et avec patience. Les réactions émotives à froid n’ont pas leur place face à des mesures qui visent à provoquer de tels changements de comportement. Des changements qui, bien entendu, ne se font pas du jour au lendemain.

Ce projet de l’arrondissement du Plateau a été étudié, travaillé et l’actuelle administration a été élue justement en promettant de mettre en place ce genre de mesures. Nous croyons qu’il serait donc irresponsable et opportuniste de juger ces mesures si tôt après leur implantation.

Et vous, pensez-vous que les mesures implantées par le Plateau peuvent être efficaces à long terme? Ces mesures traduisent-elles réellement une volonté d’améliorer la cohabitation automobile / résidants à Montréal ou n’est-ce qu’une manifestation de «pas dans ma cour» qui ne contribuera pas réellement à améliorer globalement la mobilité et la qualité de vie à Montréal tant qu’elle ne sera pas intégrée dans un plan plus global impliquant, au minimum, l’ensemble des arrondissements centraux?

Publicités

À propos de Les Justiciers urbains

Un jour, à la suite d’un projet mésadapté pour nore quartier, nous, les Justiciers urbains, avons été frappés par le devoir d’accomplir le destin qui nous unissait. Cette union nous a confié des turbos pouvoirs : lucidité et «exécutivité» hors du commun, capacité de faire triompher le bien du mal (uniquement dans des milieux citadins) ainsi que «sens de l’urbain» les avertissant des dangers imminents. Les Justiciers urbains aiment leur ville plus que tout. C’est pourquoi nous nous intéressons à l’ensemble des questions et enjeux concernant Montréal et sa région. Nous prenons position et faisons valoir nos idées face aux enjeux d’actualité. Nous produisons des éditoriaux, rédigeons des mémoires et participons à des consultations publiques avec pour mission de servir le bien commun de Montréal et de ses citoyens.

Publié le 13 juillet 2011, dans Édito de la semaine. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :